150-ans-bandeau

Ateliers Relais

L'atelier relais est un dispositif de l’Education nationale en partenariat avec les mouvements d’éducation populaire (créé en 2002). Il est destiné à accueillir les élèves (principalement des quatrième) entrés dans un processus de décrochage et de démotivation scolaire.

 

Projet Pédagogique Atelier-Relais Colomiers 2009 2010

Contribution des Associations éducative partenaire du dispositif : La Ligue de l'enseignement 31 , Les Francas 31 et les Ceméa Midi-Prénées

Collèges impliqués: Voltaire, Blum, Jaurès, Hugo.

Introduction

L’atelier relais est conçu afin de donner à chaque élève concerné une « impulsion » nécessaire à une restauration des liens avec l’institution scolaire et une re-scolarisation adaptée à l’élève et aux nécessités du niveau d’enseignement.

Concernant les contenus d’enseignement, il sera mis en place avec et pour chaque participant de l’atelier un contrat d’objectifs individualisés :

Concrètement cela passera :

  • par la définition avec chaque élève d’objectifs prioritaires d’enseignement
  • par la mise en place d’évaluations individuelles et régulières
  • par la prise en compte de la partie non traité du programme durant la période de l’atelier relais

Il s’agira également d’accepter et d’intérioriser les contraintes liées à la vie scolaire (horaires, règles de vie, rapport aux adultes, comportement vis à vis de ses camarades) et de gérer des outils personnels de scolarité (classeur, trousse, carnet de liaison, cahier de texte…).

Le retour au collège et le suivi des élèves requièrent une attention particulière. Ce moment rendu complexe par les calendriers (nécessité de conduire simultanément la préparation de la session suivante et le retour de la session finissante) doit faire l’objet d’une organisation concertée entre l’équipe de l’atelier relais, l’équipe pédagogique et la vie scolaire.

Certains élèves ont tout à gagner à un retour complet dans la classe dès la fin de l’atelier relais, d’autres ont besoin d’un retour progressif, d’un nouveau départ dans le rythme retrouvé du collège.

Il nous faut individualiser les retours, chaque élève et chaque situation ne demandant pas à être gérés d’une façon identique.

Il appartient à l’équipe de l’atelier relais et aux professeurs principaux de mettre en place ce retour. L’ensemble des professeurs sera alors associé en fonction des besoins, des difficultés et des formes que cela prendra.

Cette période de l’atelier, la plus complexe, doit permettre à tous les adultes (professeurs, vie scolaire, équipe administrative) d’envisager le jeune au delà de ses marques de « mauvais élèves » et débarrassé à priori, et souhaitons le durablement, des représentations précédemment portées.

Enfin des rencontres avec les élèves de toutes les sessions seront rendues possibles tout au long de l’année.

Objectifs généraux

-          développement personnel : se donner et donner une image positive de soi, être utile, être apprécié, réussir des tâches, gérer son temps, s'organiser…;

-          socialisation : être solidaire, négocier, participer à un projet collectif, s'ouvrir à la cité et au monde…;

-          parcours scolaire : élaborer un projet scolaire avec des étapes, des échéances…;

Cela suppose de travailler, à l'acquisition de compétences ou de pratiques indispensables à une reprise de scolarité ordinaire au collège.

Cela se concrétise également par des démarches éducatives et pédagogiques qui prennent appui sur :

-          l'acquisition ou la ré acquisition des règles de vie collective ;

-          les activités physiques et sportives ;

-          les activités d'expression artistique ;

-          les activités de communication : journal de liaison entre les élèves de l’atelier-relais et les classes d’origines ;

L’atelier relais se donne pour objectif de revenir sur l'apprentissage des savoirs fondamentaux. Il n’en oublie pas pour autant que l'éducation aux règles de la vie en collectivité en est souvent la condition et que l'acceptation de celles-ci est la preuve d'une nouvelle motivation de l'élève.

Concernant les activités scolaires, nous nous appliquons à reprendre quelques fondamentaux de grammaire, conjugaison, mathématiques, langue vivante. Nous utilisons cependant les richesses d’autres activités (arts plastiques, vidéo, activités ludiques et sportives, activités manuelles scientifiques et techniques, lecture suivie) au profit d’une amélioration de la relation éducative, du rapport aux adultes, aux règles, à la loi.

Un travail en lien avec des structures locales, comme la maison de quartier du Seycheron, pourrait compléter le dispositif.

Comme convenu en groupe technique, deux groupes seraient constitués pour les élèves de 4ème :

-          un premier groupe d’élèves pour lesquels on rechercherait une solution en termes d’orientation d’ici la fin de la classe de 4ème.

-          Un second groupe d’élèves pour lesquels on viserait la poursuite du collège en classe de 3ème, ou une orientation scolaire avec des perspectives professionnelles.

De plus, il  est souhaitable d’associer le C.O.P.

Il s’agit de mettre en œuvre par une pédagogie du contrat, les conditions pour que les élèves concernés redonnent du sens aux apprentissages et qu'ils soient capables d'avoir un projet personnel.

Dans cette configuration, les temps d'enseignement seront élaborés en fonction du groupe constitué et en tenant compte de chaque élève.

Objectifs spécifiques

·         Créer les conditions d’une nouvelle motivation de  l’élève par rapport à sa scolarité.

  • Revenir sur l’apprentissage de certains savoirs fondamentaux en fonction des difficultés scolaires qu’il rencontre et le conduire à acquérir une méthode de travail.
  • Comprendre l’intérêt de la Règle et de la Loi, l’accepter, et la mettre en œuvre dans ses relations aux autres.
  • Faire en sorte qu’il puisse se projeter dans l’avenir et se donner les moyens d’atteindre ses objectifs personnels.
  • Réfléchir et travailler aux attitudes qui lui permettront de devenir un citoyen responsable, respectueux de l’autre et de son environnement et développer ainsi l’apprentissage de la vie démocratique.
  • Renouer avec l’école en considérant ses parents et les adultes de son établissement comme coresponsables de son éducation et des personnes dignes de confiance.
  • Valoriser l’image et le travail de l’élève, pour qu’il reprenne confiance en lui.
  • Réaliser avec lui un bilan de ses compétences.
  • Conduire l’élève à prendre des engagements sous la forme de contrat et à les respecter.
  • Valoriser et organiser le travail en groupe et permettre à chaque élève de s’y inscrire.

Plusieurs entrées seront développées:

Education artistique et culturelle

L’atelier relais comportera un projet culturel collectif défini au regard de la composition du groupe et de ses intérêts formulés ou induits.

Les champs artistiques supports pourront être les suivants :

·         Nouvelles technologies et compréhension de l’information
  • Activités scientifiques et techniques
  • Etude du milieu urbain et éducation à l’environnement
  • Activités musicales et sonores
  • Activités graphiques et plastiques

Ces projets culturels collectifs déboucheront sur une réalisation concrète, valorisante et pouvant servir de lien entre eux et la classe d’origine. [ A titre d’exemple ; conception et réalisation d’un bulletin de liaison - utilisation de Word et Publisher - l’alimentation d’un « blog » sur l’atelier, réalisation et diffusion de clips-vidéo conçus, réalisés et montés par les élèves de l’atelier relais,… ]

Activités physiques et sportives

Par une pratique ludique et sportive, (jeux institutionnels, jeux de traditions) l’atelier relais créera les conditions du respect de soi et des autres, du respect des règles, de la prévention de la violence et d’une meilleure socialisation. L’entraide et la collaboration dans le déroulement du jeu ainsi que l’affrontement sportif et ludique permettront de vivre et de réfléchir à des situations d’oppositions saines et symboliques.

Education à la citoyenneté

Il s’agira d’imaginer des activités amenant à réfléchir sur la notion de citoyenneté et à sa traduction en acte dans un quotidien le plus ordinaire (respect des autres, respect du matériel, respect des horaires, capacité à l’échange contradictoire, initiation au jugement et à l’esprit critique, capacité à argumenter et à faire valoir son point de vue, capacité à modifier son jugement et se sentir autorisé à changer d’avis).

Un deuxième volet abordera quelques principes de nos droits et devoirs démocratiques. (étude du bulletin municipal, des systèmes politiques de proximité, des échéances régionales 2009…). Nous pouvons également travailler en lien avec l’actualité et le 20ème anniversaire de la convention internationale des droits de l’enfant.

Un parallèle sera établi avec les délégués de classe (élection, formation, représentation).

Enfin quelques grands thèmes seront abordés : racisme, solidarité, écologie, immigration…

Lecture

Redonner par de courts récits de fiction le plaisir de la lecture (lecture suivie faites en classe, lecture personnelle à la maison et mutualisée en classe)

En lien avec le thème des nouvelles technologies et compréhension de l’information, une lecture/analyse de l’image et de l’information sera abordée.

Les contenus d’enseignement proprement dits, (voir en introduction) à définir selon chaque élève en lien avec ses professeurs, seront traversés par l’ensemble de ces apports et apprentissages.

Un aller/retour se fera chaque fois que cela est possible, rendant concrets, les apprentissages  par une application immédiate. Les connaissances et compétences visées demeurent celles définies par le socle commun.

Le socle commun : décliné en « connaissances », « capacités » et « attitudes », il rejoint terme à terme, les items « savoirs », « savoirs-faire » et « savoirs-être ».

Les piliers 6 et 7 du socle commun constituent la référence concernant les activités de contournement  mises en place (vivre en société, se préparer à sa vie de citoyen, accès à l’autonomie de faire et de penser, esprit d’initiative).

Implantation de l’atelier relais : bo n°37 17 oct 2002

« L'atelier relais sera situé hors les murs des collèges concernés.

L'installation de chaque atelier relais dans le cadre d'un lieu repéré d'écoute et d'éducation, situé dans le secteur d'où vient la population scolaire dont sont issus les élèves concernés ; cet endroit devient le lieu permanent de référence des jeunes qui fréquentent l'atelier relais et de tous les acteurs. »

Ainsi, le local devra être accueillant et adapté aux différentes activités (travail individuel, de groupe) d’enseignements ou socioculturelles. Ce lieu devra être équipé (documentation, matériel pédagogique, informatique).

La ligue de l’enseignement de Haute-Garonne,

Les Francas de la Haute-Garonne,                        

Les Ceméa Midi-Pyrénées.

CONTACT : Philippe Rulié, Ligue de l’enseignement 31 : 05 67 20 60 34, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.